Gildas Arzel

Les paroles de 40 chansons


Ami âme amen

<p>Ami âme amen</p>

Paroles: Gabriel Yacoub. Musique: Gildas Arzel 1997 "Brazebeck"

Les saisons s'en viennent et les saisons s'en vont AMI AME AMEN Comme de vieux amis de mon âme AMI AME AMEN Qui apportent avec eux la chaleur et la vie AMI AME AMEN Et qui me laissent là, toujours en manque d'eux AMI AME AMEN Et ce grand oiseau blanc, inconnu des parages AMI AME AMEN Est venu par trois fois, voler sur ma maison AMI AME AMEN Et l'été a passé et moi je l'ai maudit AMI AME AMEN Pour le froid, le silence, pour ceux qui sont partis AMI AME AMEN Les saisons s'en viennent et les saisons s'en vont AMI AME AMEN Comme des vieux amis et mon âme AMI AME AMEN L'amitié, l'amour, la mort AMI AME AMEN Se mêlent souvent sans trop d'effort AMI AME AMEN AMI AME AMEN

Assez pour partager

<p>Assez pour partager</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1994 "Entrer dans la danse"

Comme après ces concerts géants Qui ne laissent que la boue les bières le vent Je te voyais rebelle brillant Tu es rentré sage soldat dans le rang Ce que j'ai est bien assez Pour partager Une ou deux de ces idées Que tu m'as laissées Bien sûr je n'étais pas si grand Mais un peu plus qu'un caprice adolescent Que faire de ces "peace and love baby" Quand la mode tourne aux fauves Sans merci Ce que j'ai est bien assez Pour partager Une ou deux de ces idées Que tu m'as laissées Si tu veux je t'ai gardé Une part de ta paix Si tu veux tu tires un trait Ou bien tu renais

Au coeur des pierres levées

<p>Au coeur des pierres levées</p>

Paroles et Musique: Gildas Arzel 1997 "Brazebeck"

Il est temps… Emporte-moi, protège-moi Au cœur des pierres levées millénaires Emporte-moi, abrite-moi Au cœur des pierres levées de nos pères. Théâtres sacrés d'astraux rendez-vous, Ou calendriers des semences, Derrière les mystères à dormir debout, S'il y avait plus simple que les apparences. Une pierre solitaire, au retour d'un frère, Pour un gamin sauvé, une terre conquise, Une simple prière, aux issues d'une guerre, A la grande marée ou une belle promise Au printemps Comme des grandes sœurs Fidèles et conseillères. Le secret est là qui m'attend Je sens battre leur cœur, Le passage est si clair, De leur force à mon sang. Emmène-moi… Emmène-moi, rassure-moi, Au cœur des pierres levées nécessaires. Emporte-moi, protège-moi, Au cœur des pierres levées de nos pères Emmène-moi, protège-moi, au cœur des pierres levées. Abrite-moi, rassure-moi, au cœur des pierres levées…

Autour de nous

<p>Autour de nous</p>

Paroles et Musique: Gildas Arzel 2000 "Autour de nous"

J'ai bien observé à la ronde De quoi est fait notre monde Quatre forces, quatre dangers, un cinquième Rien qui ne triche, ne confonde Ne serait-ce qu'une seconde Je viens à toi par cette loi, la même Autour de nous qui d'autre ment? Il n'y a que nous, pas le temps Autour de nous l'autre ment Il n'y a que nous et pourtant on ment Jusqu'à la fin de l'innocence de l'enfance La règle d'or Et puis On maquille, on déguise, on cache par prudence Mais on s'éloigne de l'évidence De Lui Autour de nous qui d'autre ment? Il n'y a que nous, pas le temps Autour de nous l'autre ment Il n'y a que nous et pourtant on ment

Avant de t'aimer

<p>Avant de t'aimer</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1994 "Entrer dans la danse"

Les ombres touchent enfin nos chaises longues La chaleur nous fait presque ami-ami Les oiseaux fous se taisent, leurs belles fondent Et moi je te regarde inventer ma vie Oh que j'aime cet instant d'été J'en ferais bien une éternité Ce moment avant les étoiles Juste avant de t'aimer Des idées sans suites, un lézard sur le mur Les enfants ont trouvé les gâteaux salés Comment cet hiver si froid si dur Les amis vont passer, fin de journée Oh que j'aime cet instant d'été J'en ferais bien une éternité Ce moment avant les étoiles Quand tu me promets Ton corps, en douceur et sans voiles Ce moment avant de t'aimer

C'est l'âme

<p>C'est l'âme</p>

Paroles et Musique: Gildas Arzel 1994 "Entrer dans la danse"

Civiliser les peuplades Apprivoiser, mettre des bagues Numéroter comme dans les stades Canaliser les feux de Bagdad C'est l'âme La seule arme Sésame Ouvre nos âmes Satelliser la moindre vague Analyser le geste "tag" Stabiliser le cours du baobab Baliser la route des nomades C'est l'âme La seule arme Sésame Ouvre nos âmes

Cent les sangs

<p>Cent les sangs</p>

Paroles: Traditionnel pakistanais. Musique: Gildas Arzel 1994 "Entrer dans la danse"

Je veux sauter haut Aussi droit et fier Qu'un guerrier Massaï Qui quitte la terre Où vivre sous l'eau Etre presque un poisson Comme un pêcheur de perles Des îles aux grands fonds Cent les sangs déjà dans nos veines Cent les sangs qui nous viennent Cent les sangs pour qu'on s'aime Je veux parler aux arbres Comme un sorcier du Zaïre Comme un Chaman indien Rêver et guérir Pouvoir chanter le blues Ou surfer à Hawaii Etre un berger tranquille Sur les monts Altaï Cent les sangs déjà dans nos veines Cent les sangs qui nous viennent Cent les sangs pour qu'on s'aime Je veux voir un jour Un peu de tous ces gens Dans les yeux d'une fille Les jeux d'un enfant Et sentir enfin Comme un parfum d'ensemble Redevenir le tout A qui rien ne ressemble

Choisir

<p>Choisir</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 2000 "Autour de nous"

Et puis un matin le réveil Le lit d'une étrangère Qu'on aimait par coeur hier Et pour le décor c'est pareil La lumière particulière La veille si familière Qu'est-ce qu'on fait perdu dans cette histoire? On veut refaire la course pour le faus départ Choisir le vent et les voiles Les couleurs sur la toile Choisir parmi nos étoiles Que nos vies fassent un peu moins mal Aujourd'hui les monts, les merveilles Qu'on s'était promis naguère Sont plus bas que terre à terre Comme au sortir d'un long sommeil On a dérivé en mer Machine arrière Qu'est-ce qu'on a bien pu permettre au hasard Qu'on ait pas su, peut-être pas voulu voir Choisir le vent et les voiles Les couleurs sur la toile Choisir parmi nos étoiles Que nos vies fassent un peu moins mal Alors aussi clair dans bien d'autres regards Combien se sont trompés de gare? Comment sauter d'une vie en marche? Est-ce qu'encore, encore ou trop tard? Choisir le vent et les voiles Les couleurs sur la toile Choisir parmi nos étoiles Que la fin fasse un peu moins mal

Comme ça tu sais

<p>Comme ça tu sais</p>

1997 "Brazebeck"

Comme tu vois, je suis parti Tu n'y es pour rien Mais j'ai glissé sans bruit Dans un puits sans fin Dans les liquides toxiques Le long des légendes J'ai tué mes rêves d'Amérique Les autres sont à vendre Si dans tes nuits l'écho Dit qu'il me ramène Moi dans ce noir si beau Simplement je t'aime Comme ça tu sais Quand tu as faim, les seuls qui te parlent N'ont rien à manger Mais ils te donnent de ces regards Sans plus rien à cacher Ils n'ont pas pu rester en lice Dans le jeu des marchands Ils prient pour toi et pour tes fils Toi tu n'as plus le temps Je sais tu penses que c'est facile D'excuser l'abandon Il n'y a pas de place pour " l'inutile " Au sommeil trop profond Mais dans mes transes naturelles M'ont parlé les ancêtres De cette douleur irréelle Refuser de naître Tu vois ce soir c'est chaud Tellement je t'aime

Entrer dans la danse

<p>Entrer dans la danse</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1994 "Entrer dans la danse"

Repartir dans les marais Les traverser sans s'enfoncer Ignorer ces lutins qui mordent Aux sourires d'anges qui débordent Effacer les coups d'essai Dans les eaux noires sans demander Reprendre l'épée à six cordes Des mains des fées qui l'accordent Entrer en confiance Entrer dans la danse Il faut que je me lance Entrer dans la danse Réveiller les coeurs rebelles Des chevaliers aux bras fidèles Réclamer aux vielles chimères Mon corps et ma voix pour la guerre Retourner vers ma princesse Et qu'enfin elle me reconnaisse Rallumer le feu intérieur Brûler le dragon à ma chaleur Comme un évidence Entrer dans la danse Rappeler la chance Entrer dans la danse Retrouver l'innocence Entrer dans la danse Comme une renaissance Entrer dans la danse Entrer en confiance Entrer dans la danse Sans peur sans espérance Mais entrer dans la danse

Et tes yeux bleus

<p>Et tes yeux bleus</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1994 "Entrer dans la danse"

Pas de temps trop de questions Trop d'hivers en vue pas de solution Trop tard pour le moment Jamais pour l'instant Changement entre nous deux Horaires imposés avenir sérieux Cadeau empoisonné Et puis tu es né Et le reste du monde s'effondre Quand je vois dans tes yeux bleus Comme des perles de vie qui fondent Je ne vois que tes yeux bleus Je n'entends que ces gouttes qui tombent Et le temps fait ce qu'il veut On reste toi et moi… et tes yeux bleus Trop d'enfants dans la misère Egoïsme étroit besoin d'être mère Le vide la nature sa loi Après tout pourquoi? Tradition, choix du prénom Ecole de robot modèle punition Et l'eau empoisonnée Depuis tu es vrai. Et le reste du monde s'effondre Quand je vois dans tes yeux bleus Comme des perles de vie qui fondent Je ne vois que tes yeux bleus Je n'entends que ces gouttes qui tombent Et le temps fait ce qu'il veut On reste toi et moi… et tes yeux bleus

Frappent les vagues

<p>Frappent les vagues</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1997 "Gildas Arzel"

Des boulots j'en ai fait, d'arrache coeur Gardien de phare, restait ça, ou ailleurs J'ai fait tous les bars le dernier soir Rendez-vous dans trois semaines, au plus tard Depuis ce matin, j'ai éteint la radio Jeté de là-haut, ma télé, les journaux Au rythme des brumes, la terre s'éloigne Aussi l'amertume, l'océan me gagne La relève est là, mais je ne descends pas Frappent, les vagues sur le rocher Glissent les lames sans me toucher Frappent, les vagues à l'âme sans danger Rien ne peut m'atteindre désormais. A l'arrogante valse des pétroliers Au retour ventre vide des chalutiers Aux indécentes courses des riches voiliers Je vois bien qu'à terre, rien ne changera jamais Frappent, les vagues sur le rocher Glissent les lames sans me toucher Frappent, les vagues à l'âme sans danger Rien ne peut m'atteindre désormais Et si demain, tu veux, solitaire à deux On aura jamais eu aussi peu besoin d'eux Frappent, les vagues sur le rocher Glissent les lames sans nous toucher Frappent, les vagues à l'âme sans danger Rien ne peut nous atteindre désormais A jamais

Haré Meshnu

<p>Haré Meshnu</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 2000 "Autour de nous"

Il est parmi nous Ici et partout Si juste et si doux…Haréluia Il est avec nous Dessus et dessous Il est le grand tout…Haréluia Je viens en paix mon frère pour te donner La lumière, la grâce nouvelles Tes doutes, tes errances du passé…Haréluia La parole du maître va te laver De tes chimères, de biens matériels Tes questions, tes pensées effacées…Haréluia Quand le ciel est si haut Quand l'orage menace Quand le soleil trop chaud Quand la terre est si basse Il est parmi nous Ici et partout Si juste, si doux…Haréluia Il est avec nous Dessus et dessous Il est le grand tout…Haréluia Ne vois-tu pas les fleuves qui débordent Les ouragans, le feu pur des volcans Tous les signes du "grand désordre"…Haréluia Mais si tu saisis la chance qu'il t'accorde Il faut que tu donnes femme et enfants Et ton argent pour sa miséricorde…Haréluia Quand la vie est si moche Quand la fin est si proche…Haré Meshnu Haré Meshnu Haré Meshnu Quand la pluie mouille trop Quand l'été est fugace Quand les fruits sont moins gros Et ces choses dans l'espace Il est parmi nous…Haré Meshnu Ici et partout…Haré Meshnu Si juste, si doux…Haréluia Il est avec nous…Haré Meshnu Dessus et dessous…Haré Meshnu Il est le grand tout… Haréluia Il parle pour nous Il avait prévu tout Le grand manie-tou…Haréluia Maître du veau-doux Il est le saint-doux Le grand bouche trou…Haréluia Haré Meshnu Haré Meshnu

Ici

<p>Ici</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1994 "Entrer dans la danse"

Je l'ai rencontré A Lahore par hasard Il vivait dans la mosquée Comme d'autres dans les gares Je l'ai regardé Le sourire en défense Il voulait seulement parler Des choses d'importance Ici ici On essaye d'être deux Ici ici Tant d'amour au feu Souvent il m'écrit: "Est-ce que tu pries ton dieu? Etes-vous femme et mari? Est-ce que tu es heureux?" Il n'a rien à lui Que ces questions d'urgence Il ne manque rien à ma vie Juste y trouver un sens Ici ici On invente des jeux Ici ici Pour vivre avec ce bleu Ici ici On essaye d'être deux Ici ici Tant d'amour au feu

In the twilight

<p>In the twilight</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Jacques Veneruso 1995

Il vit en bas Entre mer et Mississipi Sa maison de bois Reste allumée la nuit Il ne dort pas Il fait une prière à la lune Pour qu'elle reste là Comme un faisceau dans la brume In The Twilight, In The Twilight Like A Blue Cypres In The Twilight In The Twilight, In The Twilight Down In The Swamp He's Livin'In The Twilight In The Twilight, In The Twilight Roots Under Water He's Living In The Twilight Il ne craint rien Dans son vieil arbre creusé Indien ou Acadien Il est roi dans les marais Il se laisse glisser Dans les bras des géants du Bayou Il murmure en français Un ancien chant vaudou

J'ai l'espoir

<p>J'ai l'espoir</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1991 "Les gens du voyage"

autres interprètes: Roch Voisine ("Chaque Feu" 1999)

Si le pays qui m'attire C'est l'air que je respire Si j'appelle ça chez moi Si je n'ai rien à bâtir Ni église à servir Si j'appelle ça chez toi J'ai l'espoir que ta route croise la mienne Que dans un soir de doute tu reviennes J'ai l'espoir que ta route croise la mienne Que quelque part tu m'écoutes Que ta peau, se souvienne Si rien ne sait me suffire Ni rester ni mentir Si j'appelle ça un choix Si "Cap Hornier Damné" cherche avenir Pour appartenir Pour la première fois? Et si je t'appelle toi? J'ai l'espoir que ta route croise la mienne Que dans un soir de doute tu reviennes J'ai l'espoir que ta route croise la mienne Que quelque part tu m'écoutes Te dire…que je t'aime A tout perdre, je garde l'espoir qu'un soir… Gardien de ta mémoire J'ai l'espoir que ta route croise la mienne Que dans un soir de doute tu reviennes J'ai l'espoir que ta route croise la mienne Que quelque part tu m'écoutes Te dire… J'ai l'espoir que ta route cherche la mienne Que dans un soir de doute tu reviennes J'ai l'espoir que ta voix guide la mienne Que tous nos rêves s'ajoutent, que ta peau Se souvienne… Que tu te souviennes…

J'avais

<p>J'avais</p>

Paroles: B. Alter, Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 2000 "Autour de nous"

On prend nos vies comme on prend des trains Billet pour à plus tard, à plus loin On voit défiler les paysages On croise des maisons, des visages On se dit qu'il fait chaud pour toujours On n'en sait rien C'est fou comme on a si peu conscience Du fragile quand on a la chance C'est fou comme on trouve tout ça normal C'est fou comme à la fin ça fait mal Moi j'étais posé comme un matin Je n'en savais rien J'avais ton image pour y voir J'avais ton courage pour y croire J'avais ton visage pour victoire J'avais davantage sans savoir J'avais ton voyage maintenant je sais qu'il t'appartient Je te savais à côté de moi J'oubliais d'être à côté de toi Le bonheur est farouche, il s'oublie On le saisit quand il est parti Me reste les choses, oui mais le goût Plus le goût J'avais ton image pour y voir J'avais ton courage pour y croire J'avais ton visage pour victoire J'avais davantage sans savoir J'avais ton voyage maintenant je sais qu'il t'appartient Me reste le temps et rien dedans Restent quatre murs et quatre vents Des échos de rires de nuits d'avant Et je t'avais Je t'avais J'avais ton image pour y voir J'avais ton courage pour y croire J'avais ton visage pour victoire J'avais davantage sans savoir J'avais ton voyage maintenant je sais qu'il t'appartient

Je vois du blues

<p>Je vois du blues</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1994 "Entrer dans la danse"

Mais qu'est-ce qui m'a pris ce jour-là Tout allait si bien J'ai même ri de me voir là J'avais tort je me souviens J'ai pris un billet pour le "djinn" Le magicien pour rire Dans sa cabane "New Orleans" Il voulait mon avenir Je vois du blues pour toi Du blues et rien que ça Encore du blues ne crois pas Qu'un jour ça changera Il y avait là comme un mystère Une odeur acide Il a fermé ses yeux clairs Pour entendre "mes voix lucides" "Je sais tu ne crois plus aux hommes Ni rien autour Si ton amour n'a pas de forme jusqu'à la fin de tes jours" "Je sens le blues sur toi Le blues comme une loi Encore du blues ne lutte pas Si tu es né comme ça"

Jean Johnny Jean

<p>Jean Johnny Jean</p>

Paroles et Musique: Gildas Arzel 1991 "Les gens du voyage"

autres interprètes: Roch Voisine (1994)

Quand Jean était petit Dans le pays des Cajuns Il aidait sa maman tout le temps Il peinturait la maison en blanc Il peinturait la maison tous les ans Quand Jean était petit Dans le pays des Cajuns Son papa le prenait par la main L'emmenait pêcher sur le bassin Et ramenait le bateau sur le quai Jean Johnny Johnny Jean Johnny Jean Johnny Hey Promenait le bateau sur le bassin Ramenait le bateau sur le quai Quand Jean était plus grand Il était intelligent A l'école il parlait l'américain Il voulait plus pêcher sur le bassin Il voulait plus penser qu'à s'en aller Quand Jean était plus grand Il était intelligent Il a voulu aller à la Nouvelle-Orléans Promener les gens autour du quartier Français Et ramener la calèche sur le quai Un jour le sabot du cheval a tapé sur la tête à Jean Jean il est plus intelligent Il est retourné dans le pays des Cajuns Promener le bateau sur le bassin Ta maman elle a beaucoup de chagrin T'as plus l'air intelligent Maintenant tu es grand mais ton papa te prend la main pour aller pêcher sur le bassin

Jeanne

<p>Jeanne</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 2000 "Autour de nous"

On s'est croisé une fois ou deux On vit au même étage Un pâle sourire bien trop vieux Pour une fille de ton âge Un soir d'été aussi j'ai vu Par où il passe souvent Sur tes bras fatigués et nus Les marques qu'il laisse en entrant Te toucher ou n'importe Un mot qui réconforte Jeanne à deux pas de ma porte Jeanne pour les gens comme les autres Jeanne tes liqueurs sont trop fortes Je connais les noms de celui qui t'emporte Je sais les voyages que tu fais Et quand tu en reviens Le prix terrible du billet Quand tu en reviens de moins en moins Nos portes sont closes et pourtant J'ai franchi bien souvent Ces fils barbelés transparents Mais dans mes pensées seulement Te serrer faire en sorte Que ta peine soit nôtre Jeanne à deux pas de ma porte Jeanne pour mois comme les autres Jeanne ta détresse est trop forte Jeanne et le diable t'emporte Le vide de nos vies des villes Jeanne Nous sépare et ainsi soit-il Jeanne Jeanne à deux pas de ma porte Jeanne et le diable t'emporte Jeanne il ferme toutes les portes Le diable un à un nous emporte

Jusque là

<p>Jusque là</p>

Paroles: Erick Benzi, Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 2000 "Autour de nous"

Elle pense qu'oublier, c'est bien Moi qui jamais n'oublie, n'oublie rien Elle ne voit que l'innocence Sans témoin, église ou alliance Elle ne croit qu'aux sentiments meilleurs Aux colombes blanches, aux paroles d'honneur Moi, les villes me font peur Rien n'y est bon pour un rêveur Elle sait me dire que tout va bien Quand je ne demande rien Mais qu'importe le monde et ses lois S'il n'est pas écrit pour elle et moi Tant qu'on est deux, inch'Allah Jusque-là Contre toutes les menaces du ciel Il me suffit de penser à elle Quand on est deux on est mieux Et voilà J'ai pu laisser dormir mon âme Avec la sienne juste là Même la fin n'est plus la même Puisqu'on est deux ou presque ça Jusque-là {x3} Elle y pense, je n'y pense pas Mais jusque-là Jusque-là {x3}

L'eau

<p>L'eau</p>

Paroles: Erick Benzi, Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 2000 "Autour de nous"

La pluie, la sève, les fleuves et les ruisseaux Nos larmes évidemment Trente divers, soixante-dix pour cent d'eau Ton corps me brûle pourtant A ciel ouvert, boire celle de tes mots Me lave comme un volcan Et puis l'hiver met notre amour en cristaux C'est l'eau qui marque le temps Coule l'eau, l'eau du ciel et l'eau des yeux Coule vers la rivière Coule l'eau, l'eau du ciel et l'eau des yeux Coule vers la mer Eau de vie, alcool en cascades Tout ce qu'il me reste parfois Le coeur en fuite, mare et lente glissade Au goutte à goutte vivra Des grandes vagues bleues Au café noir de tes yeux Récompense, providence, vaporeux Elle bout sous mes cheveux Quand sous la neige tu danses Coule l'eau, l'eau du ciel et l'eau des yeux Coule vers la rivière Coule l'eau, l'eau du ciel et l'eau des yeux Coule vers la mer Source pure ton désir comme l'eau Du ventre de la roche et jaillit chaude et eau Perles de sueur de ton sein à ma main Jusqu'à la rosée du matin Coule l'eau, l'eau du ciel et l'eau des yeux Coule vers la rivière Coule l'eau, l'eau du ciel et l'eau des yeux Coule sur les pierres C'est l'eau qui change les pierres

L'heure de s'aimer

<p>L'heure de s'aimer</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 2000 "Autour de nous"

J'ai fait une partie du parcours J'en reviens seul Je laisse lauriers et bruit de cour A ceux qui veulent Je crois bien n'avoir rien voulu Dès le début Pour le silence des arbres en vie Je rendrai tout ce que j'ai pris Oh belle entendez-vous? L'heure de s'aimer Enfin sonne pour nous l'heure de s'aimer Jeune fille entendez-vous? L'heure de s'aimer Ma jolie vient pour nous l'heure de s'aimer Le reste de mon temps n'est rien Sans son parfum Son palais même d'une seule nuit Contre l'ennui J'ai moins peur des pires lendemains Que de l'envie inassouvie Les années perdues sont cruelles Moins que les mots trop tard écrits Oh belle entendez-vous? L'heure de s'aimer Enfin sonne pour nous l'heure de s'aimer Jeune fille entendez-vous? L'heure de s'aimer Ma jolie vient pour nous l'heure de s'aimer Ma belle donne-moi mon été Oh belle entendez-vous? L'heure de s'aimer Enfin sonne pour nous l'heure de s'aimer Jeune fille entendez-vous? L'heure de s'aimer Ma jolie vient pour nous l'heure de s'aimer

Le lien

<p>Le lien</p>

Paroles: Erick Benzi, Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 2000 "Autour de nous"

Ma terre, mon eau, mon feu Tu manques à chacun d'eux Entre mes grands fonds et mes grands cieux Tu es le lien entre eux Comme une ou deux pages manquantes Une gitane filtre Une particule indépendante Une symphonie sans titre Une impression d'insuffisance Pas tout à fait le vide Il faudra bien en ton absence Chercher dans les bibles Ma terre, mon eau, mon feu Tu manques à chacun d'eux Entre mes grands fonds et les grands cieux Tu vis en plein milieu Ma terre, mon eau, mon feu Et mon air lumineux Mon élément le plus mystérieux Tu es le lien entre eux Un jour de plus dans la semaine Ni bon ni mauvais Personne autour qui ne retienne mes atomes dispersés Un sentiment d'incohérence Acide et limpide Alors l'instinct me sert de science C'est vers toi qu'il me guide Ma terre, mon eau, mon feu Tu manques à chacun d'eux Entre mes grands fonds et les grands cieux Autour et au milieu Ma terre, mon eau, mon feu Et mon air lumineux Mon élément le plus mystérieux Tu es le lien entre eux A quoi servent ces longues nuits A refaire je ne sais quoi Mes vins, mes mots, mes jours m'ennuient Quand tu ne les partages pas Toutes ces parties de vie qui traînent là Qui n'attendent que toi Ma terre, mon eau, mon feu Tu manques à chacun d'eux Entre mes grands fonds et les grands cieux Ton amour est précieux Ma terre, mon eau, mon feu Et mon air lumineux Mon élément le plus mystérieux Tu es le lien entre eux Ma terre, mon eau, mon feu Tu manques à chacun d'eux Entre mes grands fonds et les grands cieux Tu vis en plein milieu

Le temps me vole

<p>Le temps me vole</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1991 "Les gens du voyage"

Ils m'ont dit "Fais un tour ce soir Fais un tour, dis-leur au revoir" Ils m'ont dit "Demain on part, c'est fini" "Est-ce qu'il y a des filles aussi belles? Est-ce qu'elles brûlent aussi sous le soleil? Est-ce qu'il fait aussi chaud chez moi, à Orly"? Et le temps me vole, le temps me vole Tous les gens que j'aimais Et le temps me vole Tout ce que j'avais Et le temps me vole, le temps me vole Tous les rêves que j'ai faits Et le temps me vole Tout ce que j'étais Ils m'ont dit "Tu as de la chance Maintenant c'est l'heure, on rentre en France Demain tu dormiras dans ton pays" "Est-ce qu'on peut se baigner la nuit? Est-ce que les filles disent oui, quand elles ont envie? Est-ce que je peux emmener mes amis, à Orly"? Cette nuit j'ai compris L'enfance, les rêves et la pluie tombent à Orly Et les vents s'arrêtent ici

Leave it

<p>Leave it</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1991 "Les gens du voyage"

Là où j'ai grandi On ne parle que d'aujourd'hui Si l'envie te viens de vivre demain Les vieux te sourient Si tu cours ils restent assis Jusqu'à la douceur de la nuit Ils te laisseront faire un courant d'air Entre le ciel et la terre Better Leave It To The Lonely Man Better Leave It To The Solitary Man Là où j'ai grandi On ne compte que les jours de pluie Si l'envie te viens d'aller plus loin Pour être quelqu'un Tu vas revenir Tu ne seras rien de plus qu'hier Entre le ciel et la terre Better Leave It To The Lonely Man Better Leave It To The Solitary Man

Les gens du voyage

<p>Les gens du voyage</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1991 "Les gens du voyage"

Tu aurais pu naître Sur la route des steppes Loin vers l'Est Et tu serais peut-être Dans le sang ou la fête Arrivé à Brest Les gens du voyage Ont volé le vent d'un autre âge Mais toi aussi tu es de passage Tu es du voyage Et tu connais les maîtres Dans le doute la colère et la peste Mais tu pourrais renaître Pour la route vers la mer C'est tout ce qu'il te reste Les gens du voyage Ont vu tous les orages Et la croix qui se dessine sous tes images

Les vents commandent

<p>Les vents commandent</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1994 "Entrer dans la danse"

Il veut dire une prière Pas de celles qui demandent Comme l'innocent trop fier Ne veut rien moins que ce qu'il ne peut rendre S'il ne sait pas à qui Il devine pourquoi Il lui faut dire merci C'est peu pour ce qu'il doit Il se croit inutile Et pourtant il sent bien Quand tout devient hostile C'est son temps qui revient Si tous les vents du nord S'arrêtaient à ses nuits Si tous les vents du nord Hésitaient devant lui Pour ne sauver que sa vie Il veut gâcher du temps A sculpter dans la pierre Ce qui inspire les chants Des grandes villes ou des simples rivières Il ne veut rien des gens Ni de leur univers Il essaye d'être beau Pour payer leur misère Il se voit si fragile Et pourtant d'un tour de main Il signe dans l'argile De ces accords sans fin Sans grande cathédrale Jour après jour Pour réparer le mal Il prend des lumières de ciel Pour nous apprendre à toucher l'irréel Il n'est qu'une lueur Pas de celles qui s'assemblent Mais si l'artiste meurt Les vents commandent

Les voix du silence

<p>Les voix du silence</p>

Paroles: Gabriel Yacoub. Musique: Gildas Arzel 2000 "Autour de nous"

Plus de paroles sèches Non plus de serments Les voix du silence Le vide au milieu Me crève les yeux Sans chercher le secret Aux heures désertes de la nuit Les voix du silence Une vallée d'hiver Transparent mystère Plus de phrases épaisses Ni chuchotements Les voix du silence Des calligraphies où le souffle compte Comme ce qui s'écrit Eternelle absence Ni remords ni regrets Les voix du silence Invisibles rires Rêves à venir J'ai vu trois corbeaux Marcher sur la lande Le feu du ciel en fracas Toute l'eau du ciel Coule dans mes pas Plus de paroles sèches De serments Le secret En dedans Les voix du silence Le souffle compte Plus que ce qui se dit

Ma chiquita

<p>Ma chiquita</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1991 "Les gens du voyage"

Six jours de fête Personne dans son lit J'ai du bruit dans la tête Jour et nuit Six jours de fête Pour oublier la vie On sait s'amuser dans ton pays Claquent les pétards Du matin au soir Où est la route où est le trottoir Des combats de coqs Des paris perdus Des vendeurs de Coka Avec reçu Ma Chiquita J'ai oublié le nom de ta rue Ma Chiquita J'ai dû rêver de t'avoir connue Six jours de fête Personne dans mon lit Je claque les portes On me sourit Six jours peut-être A chercher tes yeux noirs Où est le doute Où est l'espoir Une photo contre un sourire Un sourire à en mourir Tu m'as dit "Gringo tu me plais" Quelqu'un t'as emmenée Ton nom je l'ai peut-être inventé Ma Chiquita je me suis perdu J'ai oublié pourquoi je suis venu Ma Chiquita je ne repars plus Et si je t'ai rêvée J'inventerai le nom de ta rue

Maloya

<p>Maloya</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1991 "Les gens du voyage"

On est parti là-bas Sans se douter de rien En France dans l'Océan Indien Mais des gens étaient là Pour nous serrer la main C'est comme la chaleur qui revient Maloya My Lord Et sous la croix du Sud On s'est assis près d'eux Près du lagon près du feu Alors nos violons d'Irlande Et leurs tambours de guerre Ne voudront jamais plus se taire C'est plus qu'une prière Maloya My Lord Si les buveurs de sang Tueurs de rêves S'étaient trouvés là cette nuit Sous la douceur du vent Et le bruit de la mer Ils auraient compris Maloya My Lord

Mourir avant

<p>Mourir avant</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 2000 "Excalibur – Le concert Mythique"

Je sais ton nom Par la terre, la lumière Par le lit des rivières Je sens ton nom Quand le mal est autour Par les forêts de glace Je grave ton nom Dans le miel des légendes Sur nos rêves qui passent Faut-il mourir avant De voir rougir les braises du temps Faut-il mourir avant Simples rivières en mal d'océan Faut-il mourir avant Ou encore se mentir en s'aimant Sourire amer Ou l'exil ou l'adieu Nos âmes sont en feu Aux vents des mers Le ciel est mort ce soir Qu'y pouvoir et que croire? Les yeux fermés Je sais que tu me gardes Nos désirs se regardent Faut-il mourir avant De voir rougir les braises du temps Faut-il mourir avant Ou encore mentir en s'aimant Faut-il mourir avant L'amour n'est-il pas roi insolent Faut-il mourir avant L'amour n'est-il pas roi innocent Serais-je aveugle et sourd Dans le val sans retour Faut-il mourir avant Quand un regard suffit au serment Faut-il mourir avant Avant la sève, avant l'enfant Se repentir en dedans Quand le vent est déjà ouragan Peut-on choisir vraiment Se mentir ou s'aimer jusqu'au sang Ton nom est là A la fin de la terre Au souffle des grandes pierres…

Où aller

<p>Où aller</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1991 "Les gens du voyage"

Ici j'ai tout ce qu'il faut Et ce qui est en trop Mais il faudrait que j'oublie Ces mauvais mots que j'entends aujourd'hui Ces idées étranges Sur des gens qui dérangent Je crois qu'on m'avait dit Qu'elles ne reviendraient jamais par ici Plus jamais par ici Où aller où aller Quand la nuit retombe Où aller Si un soir au hasard Je prends le départ Il faudrait que tu me dises Où aller plus loin qu'une terre promise Et si je pars trop tôt Où si j'ai peur trop tard D'une leçon trop bien apprise Il faudrait que tu me dises Je voudrais que tu me dises Ici j'ai tout ce qu'il faut Et ce qui est en trop Mais je sens une ombre qui grandit Qui me souffle un vent froid dans le dos Chaque jour de ma vie Alors Où aller où aller Quand la nuit retombe Où aller

Oubliés du ciel

<p>Oubliés du ciel</p>

Paroles: Gildas Arzel, Jean-Jacques Goldman. Musique: Gildas Arzel 1997 "Brazebeck"

Fête à St Martin C'est veille de départ Musique et satin Maudit dernier soir Dentelles et quadrilles Le temps compte loi Dans les yeux des filles Les plus tristes joies Le soleil défend Le jour et ses enfants Du vin et du miel Tournez demoiselles Demain nous attend La nuit, le froid, le vent Brûlés par le sel Oubliés du ciel D'enfer en escale De sueur en parfum D'épave en opale De nuit sans matin Etreinte infidèle Et feu mal éteint Désir éternel Un homme, un marin Le soleil défend Le jour et ses enfants Du vin et du miel Tournez demoiselles Demain nous attend La nuit, le froid, le vent Les manques à l'appel Priez demoiselles Entends, La grand-voile se tend, Coulent nos cœurs Il est temps maintenant Le soleil défend Le jour et ses enfants Du vin et du miel Tournez demoiselles Demain nous attend La nuit, le froid, le vent Les manques à l'appel Priez demoiselles Oubliés du ciel Priez demoiselles

Pour te plaire (segnorita)

<p>Pour te plaire (segnorita)</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1994 "Entrer dans la danse"

Assis autour des vieilles pierres Les chrétiens d'hier Admirent son habit de lumière Et son regard fier C'est mon sang segnorita C'est mon sang segnorita C'est mon sang qui coule comme hier C'est vrai qu'il y a peu le malheur Retenait leur coeur Mais à nouveau le roi désire Des jeux et des rires C'est mon sang segnorita C'est mon sang segnorita C'est mon sang qui coule comme hier Et je meurs segnorita Et je meurs segnorita Et je meurs aujourd'hui pour te plaire Et je cherche dans leurs yeux Des restes d'honneur Mais rien ne change leur envie De laver la peur Si je n'ai plus la moindre chance Abréger mes souffrances

Prends ma main

<p>Prends ma main</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1991 "Les gens du voyage"

Si je perds encore mon chemin Entre aujourd'hui et demain Si je cherche mes mots Si tu ressens les premiers signes Si je quitte la première ligne Si je parle trop Prends ma main Si tu peux toucher la douleur Si tu me vois compter les heures Si je rêve tout haut Si je commence à manquer d'air A boire des venins qui brûlent les cordes qui me serrent Pour des songes nouveaux Prends ma main Si tu vois les sables mouvants Si tu peux voir les serpents Changer de peau Si tu as des forces pour deux Si tu peux encore te battre contre ceux Qui me tuent trop tôt Prends ma main

Psalmodie

<p>Psalmodie</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1997 "Gildas Arzel"

Pour esclaves et maudits Contre salves de mots dits Psilocybe, pseudonyme L'antienne des psaumes Des psycordes, des psalmodies Vers quoi? Vers quoi? Hors de moi De si bas Vers le haut Chant des griots A celui qui ordonne Ni voyelle ni consonne Quand les yeux clos Résonne et déraisonne Comme une onde émissaire en nos vaisseaux fantômes

Ton île

<p>Ton île</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 2000 "Autour de nous"

Je laverai le pont pour sentir le sel Je monterai aux voiles pour la peur et ses ailes Je lirai les cartes éternelles Je nommerai de mémoire tous les archipels Je volerai aux phares le secret de leur feu Aux astres le sort que je veux Et je toucherai ton île, à l'instinct, sans détour Aux reflets d'une mer de velours Et je toucherai ton île, aux étoiles, sans secours A l'amour, au point de non retour Je saurai les lois, des grands parallèles Les bois, les épices, les façons qu'elles se mêlent Auprès des lointains, des langues nouvelles Je ferai ma foi, mes refrains et mon miel J'aurai les gestes qui donnent le plaisir Pour le coeur des nuits à venir Et je toucherai ton île, à l'instinct, sans détour Aux reflets d'une mer de velours Et je toucherai ton île, aux étoiles, sans secours A l'amour, au point de non retour Tous ces bijoux de verre contre un abri sur ton île Et je toucherai ton île, à l'instinct, sans détour Et j'en découvrirai les contours Et je toucherai ton île, aux étoiles, sans secours Et je t'apprendrai toi chaque jour

Un grand frère

<p>Un grand frère</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 1991 "Les gens du voyage"

Et un jour une voix plus forte Que la voix de mon père M'a emporté plus haut que la terre Et ces mots que je comprenais On m'a dit que c'était de l'anglais Alors j'ai inventé un grand frère C'est dans mes rires C'est dans mes larmes C'est un bateau à roue Qui emporte Mary C'est dans mes rires C'est dans mes larmes Il emporte Mary Sur le Mississipi On m'a dit quand tu seras grand Tu changeras avec les vents Il y aura d'autres choix dans ton coeur Et on m'a dit que souvent Les voix se taisent avec le temps Mais j'entends toujours chanter le grand frère Il viendra me voir tous les soirs Tant que je voudrai y croire Long As I Can See The Light

Un jour ou l'autre

<p>Un jour ou l'autre</p>

Paroles: Gildas Arzel. Musique: Gildas Arzel 2000 "Autour de nous"

Il faudra bien que tout ça sorte, un jour ou l'autre Au grand jour et sans téléphone, un jour ou l'autre Tu me trouveras à ta porte, un jour ou l'autre Il faudra que tu me pardonnes, un jour ou l'autre… Celles qui venaient, qui fermaient tes volets Pour te cacher, ne viendront plus jamais Tu seras à moi chaque jour, un jour ou l'autre Ceux qui me cherchent me disent fou, un jour ou l'autre Je leur expliquerai à leur tour, un jour ou l'autre Maman reviendra avec nous, un jour ou l'autre Elle nous fera des pommes au four, un jour ou l'autre Ces beaux messieurs qui caressaient ton corps Ne pleure pas pour eux, ils méritaient leur sort Tu seras à moi pour toujours, un jour ou l'autre Tu comprendras tout, mon amour, d'une façon ou d'une autre tu m'aimeras je te promets, un jour ou l'autre On aura des enfants très gais, comme les autres Mais tu ne nous abandonneras jamais, d'un jour à l'autre